top of page
Rechercher

Lettre à celle qui croyait...cette ancienne Moi

JE CROYAIS ce mensonge dans lequel je vivais…


Je croyais (ou plutôt mes parents croyaient), que j’avais un problème parce que je rejetais mes biberons durant les premières années de ma vie. En réalité, mon corps envoyait un signal simple et évident : la substance qui composait mes biberons ne me convenait tout simplement pas.


Je croyais que j’étais médiocre à l’école car je passais du temps à l’intérieure de moi-même et j’avais du mal à me concentrer.

En réalité, mon instinct de survie me poussait à rester centrée en mon cœur, dans mon énergie d’enfant indigo pour pouvoir supporter ce que le rythme scolaire m’imposait.


Je croyais que je n’avais pas le niveau dans certaines matières, que j’étais bête, incapable de comprendre certaines choses.

En réalité, j’étais un être spécial envoyé sur Terre pour montrer une autre manière d’aborder l’intelligence et l’apprentissage.


Je croyais que j’étais faible et fragile, car j’avais des gastro-entérite violentes chroniques toute mon adolescence.

En réalité, mon corps tentait du mieux que possible de se décharger des vaccins qu’on lui a imposé depuis la naissance.


Je croyais que j’étais une ado stupide et inintéressante, parce que les autres se moquaient de moi et ne m’intégraient pas dans leur « trucs » de jeunes.

En réalité, j’étais branchée sur une façon de relationner différente et qui ne permettait pas aux autres de me rejoindre.


Je croyais que j’étais moche et pas désirable quand toutes mes copines sortaient avec des mecs, et moi je ne plaisais à personne.

En réalité, la vie préservait mon intimité pour des rencontres authentiques basées sur le cœur et la connexion spirituelle.


Je croyais qu’il me fallait décupler des efforts considérables pour avoir mes diplômes et trouver un travail.

En réalité, j’avais déjà tous les dons innés en moi, pour accomplir ce que je suis venue faire sur Terre.


Je croyais qu’il fallait prendre la pilule contraceptive pour contrôler le fait d’avoir un enfant ou pas.

En réalité, j’ai compris plus tard que tout est juste, et que si un enfant arrive, c’est qu’il est prévu sur le chemin. Sinon, il n’arrive pas.


Je croyais que la méfiance était de mise quand on vit en couple, et que l’autre ne devait jamais s’éloigner et ne regarder que moi.

En réalité, je répétais des schémas d’abandon, de rejet et d’illusion de séparation qui se sont passés de génération en génération.


Je croyais que la fidélité était contrôlable et obligatoire lorsqu’on vit une relation de couple.

En réalité, j’ai compris que rien n’empêche les changements et l’évolution des sentiments, et que l’autre a son propre chemin de vie, comme moi j’ai le mien.


Je croyais qu’il fallait à tout prix travailler des heures et des heures, ne faire que ça toute la semaine, pour pouvoir vivre au minimum correctement.

En réalité, je suivais un système enfermant guidé par la peur de manquer et le manque de confiance en moi et en la vie, en ma destinée.


Je croyais que j’étais incapable de m’engager dans un travail sur du très long terme et que j’étais instable.

En réalité, j’étais prédisposée à travailler pour mon propre compte et développer ma propre activité composée de mes véritables valeurs.


Je croyais que j’avais un problème car je perdais trop mes cheveux et je faisais tout pour que ça s’arrête.

En réalité, j’ai compris que mon corps faisait son travail naturel en fonction de ses propres besoins, et que les cheveux qui tombent, c’est comme les feuilles à l’automne, c’est normal et cela répond au cycle naturel de mon organisme.


Je croyais que le monde s’effondrait et que je mourrais quand mon copain m’a quitté pour une autre.

En réalité, je me suis retrouvée face à moi-même et j’ai découvert les ressources insoupçonnées qui m’habitaient, et une liberté totalement naturelle que je n’avais jamais contactée en vivant en couple.


Je croyais que j’avais de sérieux problèmes de santé, car j’étais souvent malade (rhino, gastro, rhume, fatigue chronique …).

En réalité, ces problèmes étaient des solutions, et j’ai compris que mon être avait au contraire un système immunitaire très efficace et extrêmement opérationnel, car il me montrait rapidement tous les signaux pour que je puisse réadapter ma vie en préservant mon capital santé.


Je croyais que j’avais une résistance physique très faible et une incapacité à avoir de l’énergie.

En réalité, je gaspillais mon énergie dans des activités, emplois, relations, qui n’étaient pas du tout adaptés à moi, donc cela m’épuisait intensément.


Je croyais qu’il n’y avait rien après la mort, et que la vie n’avait aucun sens, ni aucune structure rationnelle.

En réalité, j’ai découvert qu’il y a tout un univers au-delà de mon mental, que rien ne tient tout seul par magie et qu’il y a une mécanique cosmique à l’œuvre.


Je croyais que l’Amour était une option que les autres nous donnent ou pas, que l’on devait mériter.

En réalité, ma rencontre avec ma flamme jumelle m’a fait ressentir que l’Amour est une énergie omniprésente et la source même de la création de toute chose, de tout être.


Je croyais que j’avais une maladie auto-immune à vie et que mon cœur qui battait à 100puls’/minute allait exploser, et qu’il faudrait prendre des médicaments chimiques à vie.

En réalité, j’ai guéri cette manifestation de mon corps en 1 mois, grâce à un changement de regard sur moi, des soins énergétiques et des compléments alimentaires naturels.


Je croyais que j’avais le mauvais œil, et que la vie me mettait des bâtons dans les roues, lorsque je déployais le meilleur de moi-même, et que ça ne m’apportait pas les résultats escomptés.

En réalité, des personnes malveillantes et jalouses m’envoyaient de la magie noire et m’empêchaient d’être qui j’étais vraiment.




ET LE PIRE DANS TOUT ÇA :

Je croyais que l’extérieur était un gage de sécurité absolu. Les autres personnes, l’argent, le matériel.

En réalité, j’ai dû apprendre à reconstruire ma sécurité intérieure pour pouvoir me sentir enfin libre, confiante et sereine de vivre MA Vie selon ma destinée et mes propres choix.


Je croyais que c’était ridicule et immature d’avoir la Foi en la Source Divine.

En réalité, c’est cette énergie/dimension qui a ramenée la clarté et la guérison en moi, et l’Amour en chaque partie de moi.


Dorénavant, je ne Crois plus, mais j’expérimente, je ressens, et je Sais.





42 vues0 commentaire

Comments


bottom of page