top of page
Rechercher

Pourquoi les flammes jumelles doutent toujours de ce qu'elles ressentent ?



Depuis ma propre expérience, jusqu’au moment où j’ai commencé à entendre celle d’autres êtres en parcours flamme jumelle, un élément revient systématiquement, même lorsque ce lien a été validé, par mille synchronicités, par plusieurs thérapeutes/énergéticiens, par cette conviction intime au fond de soi : cet élément, c’est cette petite voix quelque part en soi, qui veut imposer SA façon de gérer la situation : « Mais non c’est impossible, tu vois bien que tu te fais des films, il n’y a rien du tout avec cet autre, ce n 'est pas réel ! »

 

Et pourtant. Le TEMPS renforce les ressentis du lien, le TEMPS accentue l’attraction, les manifestations, les synchronicités, le TEMPS fait grandir la puissance de l’initiation sacrée que permet de vivre le lien flamme jumelle. Le temps provoque de nouvelles rencontres entre ces âmes qui sont venues sur Terre pour transmettre un nouveau regard sur l’Amour, le couple, la relation.

Le TEMPS réunit les êtres concernés par cette expérience.


Alors pourquoi doutons-nous ? Pourquoi ces retours en arrière qui veulent tout arrêter ? Tout plaquer ?

Peut-être parce que se déconstruire demande des morts symboliques et qu’on en a marre de ces passages éprouvants ?

Non, car même sans être flamme jumelle, on vit des temps éprouvants et des déconstructions, des morts symboliques, partout dans le monde.


Peut-être parce que la société, et les mœurs empêchent ces expériences d’être acceptées comme réalités ? Parce que nous sommes jugés comme trop perchés, égotiques, malades, dépendants affectifs ? 

Non, car même si les autres ne veulent pas croire en ces manifestations, et bien elles se passent quand même, elles ont lieu dans la matière, dans le corps, dans le ressenti, dans l’énergie.




Alors pourquoi le doute est toujours si fort ? Si présent ? Si impactant ?


Au lycée, j’avais déjà le nez dans les bouquins de psychologie, et particulièrement la psychologie infantile. Pourquoi ?? je ne le savais pas, à l’époque. Mes copines ne comprenaient pas mes choix de lectures ! Elles me trouvaient spéciale,  « dans un monde à part » !

J’avais besoin de comprendre ce que vit un enfant. Ce que moi j’avais pu vivre, en tant qu’enfant. Ces ressentis et ces incompréhensions sur lesquels personne n'avait jamais posé de mots.

Les émotions, les ressentis, les croyances qui se construisent à partir du schéma parental, à partir des injonctions que l’on entend.

J’ai très vite travaillé auprès des enfants, en tant que baby-sitter. Puis plus tard, je suis devenue nounou, j’ai également travaillé dans le péri-scolaire, en garderie, en centre de loisirs, et effectué un remplacement dans une classe de maternels en tant qu’Atsem.


Ces métiers m’ont apporté quelque chose de précieux, au-delà des bouquins de psycho que j’avais pu lire : le Regard depuis l’Expérience. Depuis le terrain.

Et là, j’ai compris.



J'ai compris pourquoi les êtres qui vivent une expérience flamme jumelle ont toujours beaucoup de mal à entendre cette réalité qui les traverse.

Cela commence dès les 1ers jours de notre vie, se poursuit jusqu’à l’âge adulte : ce sont tous ces philtres autour de la pleine conscience :




« Quelle imagination ! Reviens un peu sur Terre ! »

« Arrête ton cinéma ! »

« C'est pas comme ça que tu arriveras à quelque chose dans la vie ! »


Et vous en avez sûrement entendu d’autres !


Nous a-t-on appris à être à l’écoute de notre intériorité ?

Nous a-t-on appris à ressentir ? Nos sensations, nos émotions, nos perceptions ?

Nous a-t-on donné des mots, des explications, sur tous ces ressentis ?

A-t-on écouté nos silences ?

A-t-on accueilli nos cris, nos colères…nos LIMITES ?

A-t-on laissé la part intuitive se développer tout au long de notre croissance intérieure ?

A-t-on encouragé cette intuition, cette écoute intérieure ?


Tout au long de mes différents métiers d’accompagnante à la petite enfance, j’ai constaté avec effroi de manque d’humanité dans l’éducation.

Les priorités étant le cadre rythmé en fonction du travail, de l’argent, AVANT l’écoute des besoins du corps, de l’esprit.

Lors des journées dans la majorité des structures d’accueil, rares sont les moments où les enfants ont droit à exprimer leurs envies. Ils doivent obéir, se taire, et exécuter. Même s’ils n’ont pas envie. Même si leur énergie est faible ce jour-là et qu'ils auraient plutôt besoin d’être écoutés, entourés, même s’ils ont besoin de calme, de douceur, de silence, c’est l’heure du sport, allez hop, tu te bouges les fesses ou bien tu te fais gronder (« humilier ? »)…devant les autres !

Si ce n'est pas ça, alors c'est l'inverse. Ils ont besoin de crier, sauter, bouger, et la règle, c'est Silence, reste à ta place, ne fais pas de vague sinon tu seras puni ( bouger, sauter, s'exprimer, pour un enfant, c'est l'instinct de vie donc, "puni de vivre" , d'écouter son instinct ? ... )


A aucun moment, on ne leur laisse le droit d’avoir envie ou pas envie. Même à l'heure du repas, si un enfant n'a pas faim (c'est son rythme et son corps qui indiquent instinctivement si oui ou non, il a besoin de se nourrir, ce n'est pas la morale), c'est tant pis, il mange quand même (se force?), ou bien il aura faim toute la journée (wow...! on en est vraiment là ?!)

Et grossièrement, tout ça, ça veut dire « NON, n’écoute jamais ce que tu ressens, car c’est faux ! »

La voilà la réponse. Nous avons appris que CE QUE NOUS RESSENTONS DANS NOTRE CORPS, NOTRE ÊTRE, EST FAUX.

Et que ces ressentis FAUX ne sont pas acceptables, ni même entendables, et ne seront jamais pris en compte dans la société.



Réalisons-nous, aujourd'hui la gravité de cette façon d'apprendre la vie ? L'énormité de l'erreur commise ? La maladroite volonté de contrôler l'instinct vital des êtres humains ?

Le drame catastrophique d'inculquer le fait que nous nous pourrons jamais nous faire confiance à nous-même, car ce que l'on ressent est faux et sera puni ?

Oserais-je dire qu'il s'agit là d'une atteinte à la dignité ? A l'intégrité ? Au droit de Vivre et d'Être avec notre particularité, notre différence ?

N'est-ce pas normal que ces enfants cherchent la sécurité à l'extérieur uniquement ? Dans des demandes de consommation insatiables ? (nourritures, friandises, écrans, jouets...), ou dans le "faire" à outrance ? (hyperactivité, sur-mentalisation, surexcitation, insomnie, angoisses...)


L’expression véritable de notre être, notre âme, a été brimée, étouffée, empêchée, pour construire à la place des masques conditionnés qui permettent de se greffer au moule sociétal : se méfier des autres, être le meilleur, travailler pour l’argent, forcer nos limites physiologiques et psychologiques.  Comment ne pas être névrosé et/ou malade après ça ?

Comment croire en soi après tout ça ?

Comment accueillir une expérience spirituelle qui solidarise toutes les perceptions extra-sensorielles auxquelles on n'a pas pu se connecter depuis petit car cela était mal perçu ?


Je ne prétends pas avoir une idée parfaite de l’éducation ou de comment gagner sa vie (quoique, si…mais ce texte n’est pas là pour en parler 😉), mais j’invite simplement à faire ce constat : quelle genre de vie veut-on pour nos enfants ? Quel genre d’avenir ? Quelle santé mentale leur offre-t-on ? Quelles portes leur ouvre-t-on ? Quelles portes leur resteront fermées parce qu’on cloisonne leur être et leurs sensations ? Veut-on le meilleur pour eux ? Ou le moins pire ?

Veut-on qu’ils vivent dans la peur du manque ? Dans la peur des autres ? Dans la peur de la vie ? Dans la peur de décevoir ? Jusqu’à la peur même d’entendre LEUR PROPRE vérité ? De l’accueillir, de la vivre ?


Pourquoi nos sociétés humaines sont toutes malades aujourd’hui ?


Parce qu’on apprend pas à s’écouter. On n’apprend pas à ressentir, ni à accueillir ce qui nous traverse.

Les parcours spirituels que l’on appelle les rencontres flammes jumelles viennent actuellement en grand nombre sur Terre afin de CASSER cela. Casser le schéma malade de la communication violente qu’on nous apprend dès petit.

La rencontre flamme jumelle vient imposer l’écoute intérieure, vient déraciner le mental et réintégrer les ressentis, les perceptions extra-sensorielles, tout ce qu’on a bien voulu nous faire oublier quand nous étions petits, alors qu’on aurait bien voulu apprendre à utiliser tous ces outils, cette boussole intérieure, pour se diriger dans la vie, et éviter de se perdre trop de fois.

Une rencontre flamme jumelle est une porte à l’ouverture spirituelle, à la reprise de contact avec nos sens, notre âme, notre véritable raison d’être, notre vraie aspiration de cœur, le sacré de notre Être, de la vie instinctive qui coule en nous.

Il est difficile d’y croire, avec l’éducation que la plupart des flammes jumelles ont eu. Car les flammes jumelles ont ce profil type de la personne qui n’a pas été écoutée, entendue, accueillie, respectée, valorisée dans ses ressentis, ses émotions et son être intérieur.

Ce sont parfois même des êtres qui ont été dévalorisés, négligés ou maltraités, oserais-je dire « enterrés vivants… »… ?

 

Voilà pourquoi, nous flammes jumelles, avons tant de mal à croire en ce lien, en la dimension extra sensorielle, spirituelle et quantique de cette rencontre.

Tout simplement une histoire de construction mentale détournée de notre âme.

Et nous fonctionnerons toujours avec ce modèle, jusqu’au jour où nous oserons nous en libérer, accepter en conscience que cela a été notre parcours, notre épreuve de vie, notre choix d’âme que de venir expérimenter ce rejet du sacré en nous, pour ensuite le recontacter, et se transformer, se révéler, se retrouver soi-même, en grande partie grâce à cette rencontre flamme jumelle, dont la puissance du déclenchement de notre transformation ne peut être évitée, et qui nous oblige à arrêter ce cinéma de conditionnement et de violence intérieure.



La rencontre flamme jumelle est sur notre chemin pour cesser l’ancien monde de peur, de croyances limitantes, de domination, pour stopper le schéma victime/bourreau/sauveur, pour ensemencer une autre vérité puisée dans l’Amour de Soi, la résilience, la conscience de qui nous sommes, du miracle de notre vie.

La rencontre flamme jumelle est loin d’être une poésie ou une légende. C’est un véritable Big Bang dans l’histoire du Monde.

 

Nathalie-Nell

Guide et guérisseuse Flamme Jumelle

 


Retrouvez mes autres articles sur ce Blog !


"Lettre à celle qui croyait...cette ancienne Moi"

"Réveillons-nous !"

"Virus,vaccin, peurs et compagnie : le théâtre de la vie"

"Où est passé notre enfant intérieur ?"

"Les clés cachées de mes romans : un message vers la Nouvelle Terre"

263 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page