Rechercher

Trouver sa voie...Et après??

Dernière mise à jour : févr. 1

On entend énormément d’informations et conseils, dans les bouquins ou sur des articles en ligne, en vidéos, sur la thématique de comment trouver notre vraie voie, notre mission de vie, réaliser nos rêves. Le sujet grouille de bonnes idées et invitent à des réflexions qui nous propulsent vers le changement, oser laisser derrière nous ce qui ne nous correspond plus, et avancer vers notre nouveau projet, ou nouvelle activité, de quoi s’épanouir totalement au quotidien en pratiquant ce qui nous fait réellement vibrer à l’intérieur de nous, ce qui nous met en joie, ce qui résonne avec nos valeurs profondes.

Cependant, il y a un HIC !

Je l’ai repéré chez pas mal de personnes autour de moi, ces fameuses personnes qui ont osé créer leur nouvelle vie, et je le vis également moi-même dans ma propre expérience, ce fameux HIC.

Le voici : une fois qu’on a trouvé sa place et que l’on exerce l’activité de nos rêves, alors viens ce fameux test de la vie qui nous attend un peu au tournant, booouh !

C’est le retour d’abondance qui n’arrive pas. Tout est en place, c’est merveilleux, mais au bout de quelques temps, quelques années, l’arbre ne porte pas ses fruits, et nous n’arrivons pas à nous rémunérer correctement avec ce rôle qui pourtant rayonne à travers nos démarches et notre être profond.


Trouver sa voie ? Oui. Mais et après ? Que se passe-t-il ? Comment en vivre ?

Et j’irai même plus loin ? Comment cela se fait-il que nous ne pouvons en vivre alors que c’est notre "Juste" place ?!

Grosse remise en question : me serais-je trompée à ce point ? J’ai tout plaqué et il ne me reste plus rien ! Que faire maintenant ?


Des faits qui engendrent beaucoup de découragement, de perte de repères, de confiance en notre propre intuition, pourquoi s’écouter si ce que l’on ressent nous mène à quelque chose qui « ne fonctionne pas vraiment » ?


Aborder cette étape avec une vision large, en prenant en compte quelques grands axes non négligeables, c’est ce que je propose dans cet article.



Option 1 - Le job alimentaire


Retrouver – si possible – son activité d’avant. Bien souvent d’ailleurs, certains ont conservé un travail « alimentaire » pour palier aux débuts difficiles d’un lancement d’activité.

Mais bof…soyons honnête ! Nous le sentons bien à l’intérieur, le gros NON qui hurle quand une de nos pensées se dirigent discrètement vers notre ami Paul (Pôle Emploi !), ou lorsque le réveil sonne le matin car c'est l'heure de faire en sorte que le frigo soit plein et le loyer payé, en prétextant que c’est plus sûr, en négociant des petits trucs par-ci par-là, du genre un job alimentaire mais juste à temps partiel, ou alors juste en intérim, le temps de me soigner un peu mon compte en banque…etc.


Ça, ça s’appelle la Peur. Tout simplement. C’est tellement facile de laisser tomber et retourner dans notre zone de confort. Et pourtant…on ne le fait pas. Car le point de non-retour est atteint, on sait très bien que ce n’est plus notre rôle, qu’il est temps de passer à la suite, d’arrêter de repousser l’heure de changer les choses.

C’est là le plus dur : le dilemme intérieur qui ne nous lâche plus – jour et nuit. De quoi devenir fou parfois !


Mais la concession est souvent utile, car elle permet une certaine sécurité matérielle. Se réconforter en visualisant un avenir où l'on aura plus besoin de ce job, en prenant le temps de procéder par étape est probablement le compromis le plus sain à ce sujet.




Option 2 - La vie nous test

Je suis partisane de ce courant de pensée qui est que la vie est une succession d’expériences qui nous permettent de nous transformer, de grandir, de nous observer même et ajuster nos choix selon ce à quoi on aspire à devenir, pour éviter d’avoir à le regretter à nos 80ans !

Mais face à ces tests, concrètement on fait quoi ?? !


Voici mes pistes de réflexions, que j’ai étudiées et expérimentées moi-même, après avoir changé au moins 30 fois de lieu de travail, 4 fois de branche d'activité, 13 fois de logement, autant vous dire que je suis rodée et experte en « Tests de la Vie » !


Se faire accompagner par un thérapeute holistique, énergéticien, guérisseur etc


D’une part, parce que c’est une découverte passionnante que de comprendre les mécanismes qui nous habitent, et surtout de réaliser qu’on a le pouvoir de les transformer, et donc, transformer notre vie. Oui, car le thérapeute est une clé, il nous éclaire et c’est à nous d’ouvrir les portes – ou de fermer celles qui ont besoin de l’être !



Ensuite parce que parler, se confier et être entendu, écouté, et orienté est une aide précieuse sans laquelle il est souvent difficile d’opérer de grands changements.


Enfin, parce que même si nous avons une volonté d’acier et que nous n’allons pas si mal (faut pas exagérer non plus), et bien il y a des dossiers qu’on ne peut pas libérer tout seuls, et on a besoin d’aide pour cela, d’ailleurs nous méritons cette aide, et nous autoriser à la recevoir est aussi souvent un petit sujet à traiter. Ouff ! ça fait déjà beaucoup en tout cas.


Un petit clin d’œil au passage à tous les accompagnants qui m’ont humblement et efficacement aidée dans de nombreuses libérations depuis ces 10 dernières années : Jean-Jacques, Yamina, Alix-Anne, Claire, et j’en oublie sûrement - sorry, ma mémoire commence à saturer 😉


Le contexte


On me l’a répété maintes fois, et c’est une réalité, hélas : notre contexte socio-économico-politico-sanito-et cuicui les p’tits oiseaux, on le sait tous, VA MAL.




Relativiser. Déculpabiliser. En profiter pour se recentrer, mettre en place des choses qu’on aurait pas le temps de faire dans la précision si on bossait à temps plein, comme peaufiner son site web, ses visuels, trouver des nouvelles façons de communiquer (youtube bat son plein, il parait ?), entretenir ses contacts, rester en lien avec (offrir un café, un thé, prendre le temps de discuter sans forcément chercher à vendre), prendre le temps aussi de s’écouter, de se connaître mieux.


C’est en cela que cette période est intéressante : habituellement, nous n’avons le temps de rien, n’est-ce pas ?

Et bien là, c’est le moment ! La vie vous l’impose carrément : pas assez d’activité, du temps libre comme jamais, posons-nous les vraies questions, celles que l’on a jamais osé regarder en face, tout ce qui est « en liste d’attente ».

Ok, c’est la galère, mais ça nous empêche pas d’avoir des actes et pensées de douceur et d’attention envers nous-même – et non, ce qu’on nous a appris tout petit n’est pas vrai : « Si tu n’as pas de bonnes notes, Grrrr ! ».

A nous d’être les parents rassurants dont nous avons besoin, en nous répétant « Tu es aimé et respecté dans tes besoins même si tu n’y arrives pas."


Bref, le gentil contexte actuel est un……….attention, roulement de tambour !!!!!!!!......................Un véritable Cadeau !! (ça s’appelle aussi voir le verre à moitié plein😊)

Certains vont hurler, mais ce n'est pas grave. Ce n’est qu’une invitation à modifier sa vision des choses, vous n’y êtes pas obligé.


Le sujet de l’argent


Aaah ! Quelle histoire, l’argent…qui a inventé ça d’ailleurs ??!

Bref. Notre relation à l’argent est un gros dossier qui ne concerne pas seulement nous-même, mais quasi toute l’humanité, des croyances et conditionnements que l'on a hérité de nos ancêtres, de nos instructeurs, depuis tellement longtemps et à tel point que c’en est devenu un égrégore, c’est-à-dire une vérité absolue, on appelle aussi cela l’inconscient collectif. Pour exemple, il s’agit des clichés du type « Il faut travailler dur pour gagner sa vie et être heureux », « Seuls les riches s’enrichissent », « Dans ma famille, personne n’a réussi, alors je ne réussirai pas », ou plutôt « L’argent ne fait pas le bonheur » …



La piste à explorer est donc la suivante : faire le tri dans ce que l’on croit, ce que l’on pense être une vérité, et TOUT remettre en question.

J’ai pratiqué de nombreuses méthodes pour m’aider à y voir plus clair avec cette histoire de retour d’abondance, j’en cite donc quelques-unes ici, pour ceux que ça intéresse :


- « Le Défi des 100 jours Abondance » de Lilou Macé : cahier d'exercices pour démêler et libérer nos croyances limitantes.

- Ho’Oponopono : rituels de pardon et de paix avec l’argent

- EFT pratique d'acupressure qui apporte une réponse de sérénité intérieure là où au départ il y avait une tension, un conflit

- Soins énergétiques pour libérer les vieilles mémoires liées aux ancêtres (karmas qui ne nous appartiennent pas) : j’ai un petit carnet de super accompagnants dans ce domaine, en Savoie, n’hésitez pas à me solliciter si vous recherchez un contact).

- Se documenter et comprendre comment fonctionne les lois alchimiques et quantiques de l’attraction : pourquoi et comment on attire certaines situations dans notre vie ?

Des interviews gratuites grouillent sur youtube, il n’y a qu’à se servir (selon votre ressenti, allez vers les chaînes qui vous « parlent »).

Personnellement, je vous propose la chaîne « La télé de Lilou » et « Tystria », qui traitent entre autres de l’abondance, de la mission de vie, de libération intérieure et de loi d’attraction.




Option 3 Et si c’était une étape… ?


Comme je l'échangeais avec une collègue il y a quelques jours, la vie est une suite d’expériences qui nous portent à grandir, à prendre du recul, à élever notre regard.

C’est comme si nous étions sans cesse des chenilles qui se transforment en papillon.

Ça fout la trouille aux générations d’avant ! Vous avez peut-être connu les réflexions du genre « T’as pas de CDI ? C’est pas sérieux ça ! », ou « Tu es instable tu n'iras pas loin dans la vie ! ».


Et bien moi je dis qu’ils se trompent, nos anciens…parce qu’en pensant cela, ils nous montrent qu’ils vivent encore dans leur temps à eux, où les conditions de travail et d’épanouissement n’étaient absolument pas les mêmes que les nôtres actuellement.


Or, la vie évolue à une vitesse incontrôlable depuis une trentaine d’années, l’espace-temps vit des sursauts comme l’humain n’en a jamais connus, on parle de changement vibratoire, la fréquence de la Terre aurait énormément augmenté, ce qui fait que l’expérience physique de nos vies en est complètement chamboulée.

Aujourd’hui, et par expérience, je me félicite d’avoir vécu tous mes changements, parce qu’ils ont développé en moi des capacités d’adaptation immenses, une réactivité à toute épreuve, une facilité à me remettre en question sans cesse, à apprendre à m’écouter, et réajuster mes choix selon mes besoins du moment.


Ainsi, ma conclusion à tout ça est que les élans qui nous traversent ne sont peut-être pas voués à être éternels, car tout change à chaque instant. C’est à nous de nous adapter, d’apprendre à faire cette petite gymnastique dans notre tête, dans notre façon de raisonner. On voudrait que tout perdure, mais la vie a prévu autre chose pour nous, apparemment. Et les étapes sont toutes aussi importantes, nous apprenons toujours quelque chose sur nous, et nous continuons à grandir. La bonne nouvelle, c’est qu’en quittant une activité, même si elle est « de cœur », et bien la place est libre pour la suivante, qui sera peut-être encore plus passionnante et enrichissante, qui sait ?



Le mot de la fin


Je dirais : Souplesse, Discernement, et gardez toujours la connexion avec votre cœur, car c’est là que se trouve les réponses – oui, c’est dur à entendre, je sais !


Quelque soit votre choix du moment, gardez à l’esprit qu’il ne sera pas éternel, qu’il évoluera, qu’il se bonifiera, ou qu’il s’éteindra, selon ce que votre âme a prévu d’accomplir durant votre vie sur Terre.


Je crois que la vie et ses petites aventures nous apprennent ceci, justement : arrêter de vouloir figer les choses dans la durée, saisir la vie dans son instant, exploiter notre élan pendant un temps donné, et se laisser porter par la suite, car si on résiste, si on lutte, si on force, tout se bloque, et tout est de plus en plus compliqué.

Alors, pourquoi ne pas faire confiance en la vie ? en l’Univers, celui d’où nous venons tous…


N.Nell GD



N'hésitez pas à commenter l'article et échanger vos propres ressentis et idées sur le sujet.


Voici le lien d'un petit documentaire de 30 minutes qui s'appelle "Trouver sa voie" : https://www.youtube.com/watch?v=MutTDV2sAjw



20 vues0 commentaire