Rechercher

Mode de garde

Des nouvelles Nounous pour nos enfants !



Des « Nounous bien-être » pour le monde de demain


Revaloriser le métier de nounou, aujourd’hui, est un aspect qui me semble indispensable pour accompagner l’éducation émotionnelle de nos enfants vers la pleine conscience du nouveau monde que nous sommes en train de créer.

La nounou est souvent la perle des enfants. C’est simple : Ils l’adorent ! Car nounou sait tout faire et le fait avec eux ! Les loisirs créatifs, les jeux de société, les balades, les devoirs, les gâteaux, construire une cabane, aller à la piscine, lire les histoires, consoler les bobos, jouer aux chatouilles, rigoler et faire des papouilles !

Ces moments magiques passés avec la nounou sont sur le point de faire un grand pas en avant, en joignant la dimension du bien-être à leurs pratiques.

En tant que nounou intégrant l’éducation positive, bienveillante, et des ateliers ludiques autour de la communication non-violente et des émotions pendant mes heures de garde, je remarque que mon profil attire de plus en plus de parents depuis quelques années. Les familles sont demandeuses de ce type de compétences, bien souvent hélas car ils ne comprennent pas leur enfant si turbulent, anxieux ou trop émotif.

Bien sûr, il y a aussi des familles où tout le monde est en équilibre, et où l’on souhaite simplement transmettre les valeurs du bien-être aux enfants.

En tout cas, la demande est bien là !

Pourquoi ? parce que nous voulons un monde nouveau, qui va relier les gens au lieu de les individualiser davantage. Les parents veulent un avenir serein et meilleur pour leurs petits, et ce sera de moins en moins négociable.

J’ai compris que les éducateurs, tout comme le système scolaire, ont une place de plus en plus importante auprès de la petite enfance, et qu’ils doivent contribuer eux aussi à faire évoluer la pédagogie, et cet idéal de vie auquel on aspire tous, en privilégiant une attitude et une pratique invitant à mieux comprendre les fonctionnements émotionnels et entendre les besoins propres à chaque enfant.

Changement de paradigme :

Accompagner les émotions et montrer à l’enfant comment les gérer au lieu de punir


L’adulte se met en colère ou punit l’enfant lorsqu’il n’a pas d’autres ressources pour faire entendre son point de vue. La plupart du temps, l’adulte a son propre passif, puisque ce n’est que depuis peu de temps que l’on s’intéresse aux émotions. Par conséquent, l’adulte qui ne sait pas lui-même ce qui se passe à l’intérieur de lui, ou qui ne sait pas le gérer, ne pourra que très peu souvent accompagner l’enfant à se connaître lui-même, à lui apprendre à respecter ses besoins, ses limites, à accueillir ses différences et à se construire en toute conscience de soi en se respectant lui-même.

De nombreuses personnes diront : « Moi j’ai pris des claques et des fessées, et je ne suis pas morte ! », et j’en passe.

Oui, et alors ? Est-ce pour cela que l’on doit reproduire les mêmes schémas basés sur des actes et verbalisations agressifs et déstructurant émotionnellement ?

Aujourd’hui, l’information est disponible très facilement, on ne peut plus vraiment dire qu’on n’est pas au courant. L’humain est en pleine transformation. On sait que le monde va mal à cause du passif des générations précédentes : éducation plus violente, trop stricte, menaçante, punitive, basée sur le chantage affectif ou financier, hiérarchisant et asservissant.

Au bout du compte, ces mœurs ont crée des adultes névrosés ou anxieux, manquant bien souvent de confiance en eux, et qui ne savent pas qui ils sont ni comment faire pour avoir des relations de qualité et faire des choix en se respectant profondément. Sans vouloir tirer un portrait de déclin de l’adulte lambda occidental, les faits parlent d’eux-mêmes : c’est la course aux échappatoires (surconsommation de produits et loisirs, recrudescence de maladies en tout genre, difficultés relationnelles, burn-out et dépression à la pelle…etc).

Et si on changeait la donne pour nos enfants ?


Mode d’emploi : Renouer avec soi, Se guérir, Pardonner, et montrer un nouvel exemple


Les enfants savent très bien ce qui est essentiel, ils le pratiquent tous les jours : la joie, l’instant présent, l’émerveillement, le pardon – prenons-en de la graine ! Ce n’est pas à nous, adultes et éducateurs, de leur expliquer ces choses qu’ils savent déjà au fond de leur cœur. Mais c’est à nous de modifier nos pensées, nos comportements, élargir nos perspectives, s’ouvrir au changement, pour s’adapter à eux et leur fournir un échange humain et bienveillant.

C’est là que ça devient personnel : chacun est libre de se prendre en main, de s’informer, se former, transformer sa vision, sa vie, et expérimenter autre chose. Et c’est à partir d’une démarche personnelle qu’on retournera vers un bien-être collectif, au sein duquel les enfants se sentiront davantage à la bonne place et vivront dans un sentiment de sécurité et de bienveillance – ça court pas les rues, ces temps-ci !

Il existe aujourd’hui des dizaines de méthodes de développement personnel, d’accompagnement à la guérison intérieure, et de coaching, il y a également de plus en plus de personnes qui donnent de leur temps gratuitement, sur internet, en visio, des conférences gratuites et des réunions de partages qui ouvrent à de nouvelles façons d’aborder nos vies. Budget ou pas, tout est possible, il n’y a plus d’excuses. Et c’est tellement passionnant de devenir des précurseurs d’une nouvelle ère, d’un nouveau paradigme, comment ne pas se prendre au jeu en sachant que nos enfants en ont besoin ? Ils ont besoin de nous pour que nous les élevions vers une vie magique et merveilleuse, où tout est source d’apprentissage et déclencheur de changements positifs, au lieu d’être un éternel problème à régler sur un chemin difficile et désagréable.

Je suis toujours ravie quand j’entends parler d’une école qui intègre le yoga ou la méditation dans ses classes ! Mais quel réveil ! Enfin !

Cela devrait passer en priorité. Dès la petite enfance, on apprend à nos enfants à se concentrer sur l’extérieur, systématiquement. Et je pense que c’est une erreur. L’humain a besoin de se connaître lui-même, dans son intériorité, d’apprendre comment il fonctionne, pour pouvoir aller vers l’extérieur avec des bases de sécurité émotionnelles solides.

La preuve, un tout petit bébé, et ce jusqu’à ses 6 ans environ, va être davantage tournée vers l’énergie maternelle. Se détacher en douceur et s’ouvrir au monde extérieur viendra dans un second temps, à travers l’élan paternelle. Alors pourquoi ne pas faire cela dans tous les domaines ? Intérieur d’abord, et extérieur ensuite.

C’est pour cela qu’il est temps de voir émerger de nouvelles formes d’éducations autour de la conscience de soi, de la bienveillance, de la communication non-violente, de l’écoute des émotions de l’enfant, écouter ne voulant pas dire tout accepter ! : cela s’apprend, car nos générations n’ont pas eu accès à ces savoirs, mais à présent, c’est facile d’apprendre, et ça fait tellement de bien ensuite !



Assistantes maternelles ou nounous à domicile, formons-nous, ouvrons-nous aux nouvelles façons d’aborder l’humain avec davantage de conscience. Apportons à ces êtres qui vont construire le monde de demain, des outils pour grandir plus sereinement que nous n’avons pu le faire.

C’est une chance et un cadeau que de pouvoir transformer les choses, en mieux, et quand nous serons tous grands-parents, nous serons fiers d’avoir participé à ces changements de conscience et rallumé les étincelles de magie et de joie, au lieu d’éteindre celles des enfants avec des fonctionnement qui ne sont plus adaptés.

N’hésitez pas à me contacter si vous êtes en recherche d’informations, d’accompagnants ou de formateurs. Je saurai vous diriger vers de belles âmes qui ont déjà aidé de nombreuses familles et qui ont tant à transmettre que je ne saurai que les recommander vivement !


En vous souhaitant un cheminement surprenant avec vos petits lutins !


Nounou Nathalie-Nell, recommandée depuis 2010 sur Nounou-top.fr

30 vues

©2018 by Nell Grand-Duc. Proudly created with Wix.com